Diário
Director

Independente
João de Sousa

Quinta-feira, Janeiro 20, 2022

O futuro (próximo) da guerra

na perspectiva estratégica do Chefe do Estado-Maior do Exército Francês, general Thierry Burkhard, em entrevista à edição deste mês da DSI

La guerre du futur selon l’Armée de Terre

Entretien avec le CEMAT, général Thierry Burkhard, autour de sa récente vision stratégique.

Général Thierry Burkhard | DSI hors-série n°73, «Armées françaises: dans l’œil du cyclone?» | 09 septembre 2020

Avec la nouvelle vision stratégique, l’armée de Terre se positionne de manière à produire des «Multi-­Domain Operations à la française». Qu’auraient-elles de différent avec ce que l’on peut voir aux États-Unis?

Thierry Burkhard: La notion américaine de Multi-­domain operations (MDO) est, je crois, très intéressante, car nous faisons aussi le constat, au sein des armées françaises, d’une contestation de la supériorité opérationnelle occidentale. Ces MDO sont la combinaison des effets produits dans l’ensemble des milieux dont on pressent qu’ils pourraient devenir contestés, voire verrouillés par des pays adverses, jusqu’au «déni d’accès», c’est-à‑dire l’interdiction de certains espaces ou de certains milieux. En créant des ruptures dans les systèmes adverses, les MDO doivent permettre de retrouver des possibilités de manœuvre opérationnelle. Néanmoins, comme tout concept d’origine étrangère, nous devons l’appréhender avec notre expérience et notre propre analyse stratégique, car il revêt aussi une dimension politique bien précise: permettre aux États-­Unis de rester maîtres de la compétition stratégique avec la Chine et la Russie. C’était déjà l’objectif secondaire assigné au Network centric warfare, il y a vingt ans.

Il est donc essentiel de partir de notre appréciation de situation et de notre intention. Quel est l’état du monde qui nous entoure et de quelle armée de Terre notre pays a‑t‑il besoin? Aux portes mêmes de l’Europe, nous assistons au retour des rapports de force dans les relations internationales, aux déploiements de grandes unités, aux intimidations. À ces manifestations très visibles s’ajoutent des opérations insidieuses. De plus en plus de pays agissent sous le seuil du conflit ouvert, avec des actions non revendiquées dont l’attribution est très difficile: cyberattaques, frappes à distance, opérations d’influence, etc.


Pour aller plus loin…

Article paru dans la revue DSI hors-série n°73, «Armées françaises: dans l’œil du cyclone?» », août-septembre 2020.

 


Exclusivo Tornado / IntelNomics


Receba a nossa newsletter

Contorne o cinzentismo dominante subscrevendo a Newsletter do Jornal Tornado. Oferecemos-lhe ângulos de visão e análise que não encontrará disponíveis na imprensa mainstream.

 

Receba a nossa newsletter

Contorne o cinzentismo dominante subscrevendo a nossa Newsletter. Oferecemos-lhe ângulos de visão e análise que não encontrará disponíveis na imprensa mainstream.

- Publicidade -

Outros artigos

- Publicidade -

Últimas notícias

Mais lidos

- Publicidade -